LA VIE AMOUREUSE DES PRETRES

La règle du célibat obligatoire des prêtres dans l’Eglise catholique romaine est régulièrement contestée : on l’accuse de favoriser les comportements sexuels déviants dans le clergé, d’accélérer la chute des vocations, de signer le décalage entre l’Eglise et la société moderne.
Dans « La vie amoureuse des prêtres », le réalisateur David André, raconte l’histoire croisée de trois prêtres : Kilien, jeune prêtre filmé pendant sa liaison cachée avec une femme, fait son « coming out » et dit adieu à ses paroissiens ; Gabriel, qui vient tout juste d’être exclu de l’Eglise, se marie enfin avec sa compagne, après 40 ans de liaison cachée. A l’inverse Sébastien, un jeune séminariste, s’engage au célibat et est ordonné dans la cathédrale d’Orléans : nommé dans la Beauce, il découvre l’isolement des prêtres aujourd’hui.
Au delà des trajectoires humaine, le film propose une réflexion sur la solitude des prêtres en France, sur leur décalage avec une société de plus en plus individualiste et érotisée et sur les valeurs défendues aujourd’hui par l’Eglise.

 

Auteur réalisateur : David André
Producteur : Emmanuel François
Montage : Bruno Joucla
Image : Grégoire Ausina
Images additionnelles : Thibault Delavigne
Son : Laurent Rodriguez
Enquête :
Caroline Lumet
Musique : Grégoire Hetzel
Production : Brotherfilms
Diffusion : Canal +, RTBF
Partenaires : CNC